Donner la parole aux usagers
« J'ai toujours été dans des collectifs assez participatifs où l'usager est central et je pense que c'est ce qu'on essaie de faire au Cofor, que les paroles des personnes primo-concernées ressortent le plus. »