Les deux pieds de la psychiatrie
« Je pense que la psychiatrie doit se réformer profondément. De l'intérieur et de l'extérieur. Et elle doit marcher sur ses deux pieds. Un pied qui est sa raison, qui l'aide à comprendre. Et l'autre, qui est le vécu expérientiel. »